LES STYLES DE DANSE EN EGYPTE

les-styles-de-danse-en-Egypte

 

L’Egypte est considérée comme un des pays les plus riches artistiquement dans le Moyen Orient. Elle est connu dans tout le monde arabe notamment par son théâtre et son cinéma, qui furent et restent de nos jours un puissant vecteur de diffusion de la culture égyptienne. Aussi loin que l’on s’enfonce dans le territoire égyptien, la danse y est toujours présente et d’une grande variété de style.

Nous partagerons ici la danse égyptienne en 3 catégories : les danses actuelles, la danse orientale, et les danses de folklore. Nous vous présenterons les musiques et des exemples costumes.

Cette page se remplira au fur et à mesure. Restez connectés !

 

LE MAHRAGAN OU STREET SHAABI

festivalEn Egypte, les DJs commencent à apparaître environ à partir de 1996 et ont pris le pouvoir à partir de 2000.
Il y a environ 6 ans et jusqu’à maintenant, les DJs ont intégré toutes les fêtes de rue. Il y a eu des évolutions au fur et à mesure. Au début, il y avait une célèbre instrumentale appelée « El Mouled » qui était joué à chaque fête (voir vidéo 1 après le texte), et sur laquelle le DJ faisait des dédicaces. Puis, au lieu de simplement jouer ce morceau, les Djs ont commencé à mixer plusieurs morceaux entre eux, en changer le rythme, prendre des parties chantées d’un morceau pour les coller sur une autre instrumental (voir vidéo 2 après le texte). Les DJs et leurs mixs ont eu beaucoup de succès auprès des gens comme partout dans le monde. Ce qui différencie cette musique électronique de l’occident est le rythme de fond qui reste oriental. C’est une percussion, souvent une batterie électronique. D’ailleurs, c’est actuellement une mode d’avoir une batterie à coté de la table du DJ.
Après toute cette évolution, le nom de la mélodie a changé de « Mouled » à « Mahragan ». Ce nom ne signifie plus seulement une mélodie mais un genre musical. La traduction de l’arabe au français est « festival ». Depuis la fameuse instrumentale du Mouled a presque disparu.
Le terme de street Shaabi n’est pas employé en Egypte, on parle de Shaabi directement ou de Mahragan.

Il y a 2 types de morceaux dans le Mahragan : les premiers sont au format chanson avec couplet et refrain (voir vidéo 3 après le texte), les seconds sont une suite de paroles continue qui saute d’un sujet à un autre la plupart du temps (voir vidéo 4 après le texte).

Les chansons de SHAABI normales ont pour différence qu’elles contiennent toujours la manière traditionnelle de créer les chansons musicalement (le même style qu’Adaweya, et maintenant Mahmoud El Lithy).

Le STREET SHAABI est un style de danse qui est apparu avec les nouvelles générations. Il est inspiré de danses issues de l’occident, mais la touche égyptienne et les attitudes shaabi en font une danse originale et singulière.

Vous pouvez trouver dans le STREET SHAABI une touche de break dance, du B –Boying, ou encore du Hip-Hop. Mais ce qui est caractérise cette danse est son pas de base typique, son attitude très égyptienne et ses mouvements de bras.

On retrouve également le principe du battle issu du Hip-Hop. La danse est différente quand on danse lors d’une soirée et lorsque l’on participe à un battle. Chaque danseur est alors libre d’utiliser toutes ces compétences … élégantes ou non, chacun est libre d’avoir son propre style (voir vidéo 5 après le texte).

Une autre spécificité de cette danse, est l’utilisation de couteau. Cela permet au danseur de montrer toute son agilité, et de paraitre plus fort que les autres danseurs. Plusieurs tailles de couteau peuvent être utilisées, de la grosse machette au couteau pliant avec anneau. Chacun a ses propres mouvements de danse en fonction de la taille. Et parfois, vous retrouvez ces mêmes mouvements de danse sans le couteau, juste en imitation (voir vidéo 6 après le texte).

Vidéo 1 : http://www.youtube.com/watch?v=-U78yHEw1Tw
Vidéo 2 : http://www.youtube.com/watch?v=zWS0TSHf-kw
Vidéo 3 : http://www.youtube.com/watch?v=pHWYHwIKkmQ
Vidéo 4 : http://www.youtube.com/watch?v=JARHz4ldJvI
Vidéo 5 : http://www.youtube.com/watch?v=zKcP6gKr2g0
Vidéo 6 :http://www.youtube.com/watch?v=fxjExeNOQm8

Copyright : Kareem GaD, Co-directeur de la Compagnie Bell’Masry