A propos de Kareem GaD

Kareem Gad est un artiste danseur, chorégraphe, et professeur de danse né au Caire. Depuis l’enfance, sa curiosité envers les arts l’emmena à découvrir l’art du chant, de la musique, du poème, des percussions et de la danse.

Il débute sa formation artistique à l’âge de 5 ans. Mais c’est  à l’âge de 11 ans qu’il rencontre l’art qui déterminera le cours de sa vie : la danse. Avec mahmoud saleh, un danseur de la 3ème très reconnue troupe Reda,  il apprend pendant 4 ans les danses de folklore égyptien : saidi, bédouin, nubien, Mambooty, danse d’alexandrie, dabke, et la plupart des chorégraphies de Mahmoud Reda. Il gagne de nombreux prix du ministère de la jeunesse égyptien.

A 15 ans, il commence à travailler professionnellement en tant que danseur dans différents groupes de folklore dans toute l’Egypte et dans un groupe de musique en tant que joueur de percussion (derbouka, duff, batterie, tora, hanah, sagattes, tabla baladi). Parallèlement, il apprend le solfège et l’histoire de la musique arabe. Il s’ouvre également à la danse moderne, et à l’art du derviche.

La danse pour Kareem signifie une autre idée de la vie. Ainsi, elle l’amène à danser dans les théâtres nationaux et à travailler avec beaucoup de célèbres professeurs et chorégraphes. Il apprécie de partager cet art avec tous les artistes dont plus particulièrement Hassaan Saber et sa troupe (Hassaan Show), un spécialiste des folklores égyptiens, et le duo de chorégraphe de danse moderne et contemporaine Dia et Mohamed (Tawasol Art Foundation for Art). Il monte ainsi sur la scène de la plupart des théâtres égyptiens, à la télévision, dans les clips vidéo, et à l’Opéra du Caire.

L’art des derviches tourneurs (ou tanoura) devient également une part importante de son travail, il devient un des tanoura les plus reconnu de sa génération.

Chorégraphe, il crée notamment le spectacle El Hadra qu’il présente à El Mouled à l’université américaine du Caire.

Il étudie l’hébreu à la faculté des arts et s’attache à faire des recherches bibliographiques  personnelles sur les folklores égyptiens (l’histoire, la musique, la danse et l’héritage).

En 2013, il fonde la Compagnie Bell’Masry avec Taly, sa partenaire à la vie comme à la scène. Ensemble, ils créent le spectacle « Ramy et Julietta, Les amoureux du Caire », qu’ils présentent au mythique théâtre Bobino à Paris.

Aujourd’hui, Kareem Gad s’attache à inventer une nouvelle manière de danser qui mélange le folklore égyptien, la danse contemporaine, l’interprétation et la comédie. Apprécié pour son professionnalisme et sa personnalité enthousiaste, il continue à chorégraphier, enseigner et danser dans des festivals et divers evenements.

« La danse représente le feeling de la vie » déclare t-il.