A propos de Taly

Taly est une artiste complète de la danse orientale qui mélange les casquettes de danseuse, professeur et chorégraphe. Elle danse depuis l’âge de 4 ans. Elle goûte aux joies de différents arts de la scène et du sport avec des représentations de danse moderne, natation synchronisée, gymnastique rythmique, patinage artistique.

Elle rencontre la danse orientale en 1996 pendant son cursus scolaire par le biais d’un atelier périscolaire de son collège (animé par Babeth qui poursuit aujourd’hui avec l’association Mayeba). Depuis toujours attirée par les danses du soleil, elle trouve dans la danse orientale la grâce, le raffinement et la sublimation de la féminité.

Sa formation se fait en continue de son enfance jusqu’à aujourd’hui. Elle estime en effet que l’on ne cesse jamais d’apprendre et prend toujours le plaisir au quotidien  de nourrir son regard et son corps de nouveauté, par la recherche constante et l’apprentissage permanent.

Elle a fréquenté assidument les cours de danse orientale et de salsa, et en pointillé, elle a approché le contemporain, le moderne, le dancehall et le hip hop.

 

Parallèlement à son parcours en danse, elle reste proche des arts dans son parcours scolaires avec un cursus autour de l’histoire des arts au lycée et une faculté d’Arts Plastiques à Paris 1.

 

Sa formation en danse orientale est le fruit d’un long parcours éclectique. Elle n’est pas la continuité d’une école, mais la synthèse de ce que son corps a retenu des leçons de ses différents professeurs, et à laquelle elle a ajouté son style. Ses principaux professeurs ont été : Djamila Henni-Chebra (Lyon), Randa Kamel (Egypte), Lulu Sabongi (Brésil), et Najet Rejichi (Paris). Elle s’est enrichie du style d’un grand nombre de professeurs à travers des stages : Beata et Horacio (Allemagne), Tito (Egypte), Hassaan Saber (Egypte), Yousry Sharif (New York), Sana (Paris), Orit Maftsir (Israel), Anasma (Paris), FatchanceBellydance (USA), Serena et Hossam Ramzy (Egypte/UK), Leila Haddad (Paris), Raphaelle (Paris), Virginia Mendes (USA), Assia Guemra (Paris), Raquia Hassan (Egypte), Fanyda (Paris), Khaled Mahmoud (Egypte/UK), Aziza (Egypte), Dina (Egypte), Rachel Brice (USA), Mohamed Shahin (Egypte/USA),  … et bien d’autres encore.

 

Dès la sortie de l’adolescence, elle a commencé à monter des groupes de danse ou à rejoindre des compagnies en place (Compagnie Vouka, Parfum d’Orient, Naga Compagnie, Yacambo DC …). En 2007, elle a notamment été l’une des créatrices de la Compagnie Es’Saada avec des danseuses qui ont depuis toutes pris leur envol sur la scène de la danse orientale française (Yaël Zarca, Aya, Bina, Ciya, et Sonia Shaane).

 

Dès 2003, elle commence à donner des cours réguliers en Ile de France. Sa pédagogie est appréciée par ses élèves ce qui l’a amené à être invité à donner des stages en province (Nancy, Strasbourg, Bordeaux, Poitiers, Toulouse, Châteauroux, Lille …), et à l’étranger (Singapour, Malte, Egypte, Belgique …) . Elle sait être patiente, à l’écoute de tous, et motivante. Elle aime emmener tous ses élèves dans ses projets de spectacle. Le contenu des cours reflète ce qu’elle fait sur scène : elle apprécie tout autant les danses les plus traditionnelles que les fusions les plus osées.

Elle a depuis dansé dans beaucoup d’evenements public et privé en France et à l’étranger (Maroc, Puerto Rico, Algérie, USA, Cancun, Belgique …), ainsi que dans des émissions télévisés (Chabada sur France 3, Touche pas à mon poste avec Cyril Hanouna, Anniversaire de Line Renaud sur TF1).

Toujours pleines de projets et d’idées, elle est devenue également organisatrice et productrice d’évènements. Parmi ceux-ci, elle a pris pour habitude de programmer un voyage au Caire chaque année depuis 2008 pour emmener des passionnés à la découverte de l’essence de cette danse.

Elle est également la directrice artistique de la soirée orientale organisée tous les 2 ans au Mée Sur Seine dans le grand théâtre du Mas qui mêlent des artistes professionnels et les élèves de Taly autour d’un concept  : « Ode aux deesses mère » (2010), « Kesset El Sahara » (2012), « Dayret El hayah » (2014), « Héroïnes (2016). Ces créations lui ont permis de forger sa réputation de chorégraphe talentueuse.

En 2011, elle fait une rencontre qui changera le cours de sa vie. Son chemin l’amène à croiser celui de Kareem GaD, qui devient son partenaire à la vie comme à la scène et avec qui elle monte la Compagnie Bell’Masry en 2013.

Ensemble, ils créent et produisent le spectacle « Ramy et Julietta, Les amoureux du Caire », qu’ils présentent au mythique théâtre Bobino à Paris en 2015.

En 2013, elle monte avec Semsemah (danseuse orientale parisienne réputée) le festival « Eshtah Ya Eshta » mettant à l’honneur le folklore égyptien et la danse orientale. Avec un plateau international, le festival s’étend sur 4 jours et propose un show unique, des stages, une conférence, une scène ouverte, et un souk oriental.